Un professeur algérien condamné à une peine de 3 ans de prison pour avoir offensé l’islam ~ #VoA:

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

PUBLICITÉS:

ALGER, ALGÉRIE – Un tribunal algérien a condamné jeudi un professeur d’université de haut niveau spécialisé dans l’islam pour avoir offensé la religion musulmane et l’a condamné à trois ans de prison.

Saïd Djabelkhir n’a pas été immédiatement emprisonné et a déclaré qu’il ferait appel, selon un groupe d’avocats défendant des dizaines de membres détenus du mouvement pro-démocratie algérien.

« Je suis professeur et non imam », utilisant « la raison et la pensée critique », aurait-il déclaré dans la presse en quittant la salle d’audience.

Un autre professeur d’université, rejoint par un groupe d’avocats, avait porté plainte contre Djabelkhir pour des publications Facebook jugées offensantes pour l’islam.

Avant sa condamnation, Djabelkhir a déclaré au quotidien français Le Figaro que c’est «la première fois dans l’histoire de l’Algérie qu’un professeur d’université est (jugé) pour avoir donné son avis dans son propre domaine de spécialisation».

Djabelkhir a déclaré qu’il faisait la distinction entre histoire et mythe dans l’écriture religieuse, mais ses détracteurs soutiennent que « tout dans le Coran est histoire, avec un grand H. »

Le bureau d’Alger d’Amnesty International a évoqué une décision « scandaleuse ».

« Punir quelqu’un pour son analyse de la doctrine religieuse est une violation flagrante de la liberté d’expression et de la liberté religieuse », même si les commentaires sont offensants pour les autres, a déclaré Amnesty.

La condamnation semble être un message selon lequel la défense de l’islam est également une affaire judiciaire en Algérie.

Certains politiciens, professeurs d’université et journalistes avaient exprimé leur solidarité avec le professeur avant son procès, dénonçant un «retour de l’Inquisition».

Djabelkhir, largement suivi sur les réseaux sociaux, est connu pour remettre en question certains dogmes de l’islam. Il s’oppose également au couvre-chef mis en garde par de nombreux musulmans, affirmant qu’il ne s’agit pas d’une obligation religieuse et « nulle part affirmée (en tant que telle) dans le Coran ou la Sunna » – références au livre sacré musulman et à la tradition et aux pratiques du prophète de l’islam .

Source: VOA Tech News.

PUBLICITÉS:


Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Nouvelles de VOA

VOA - VOIX D'AMERIQUE: est une agence multimédia américaine qui sert d'institution gouvernementale américaine pour la radiodiffusion externe non militaire. C'est le plus grand diffuseur international américain. VOA produit du contenu numérique, télévisé et radio en 47 langues qu'elle distribue aux stations affiliées du monde entier.

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.