#PoliticoCD. | Tshisekedi : “Les divergences autour du Grand Barrage Ethiopien de la Renaissance ne doivent pas être regardées comme une fatalité”

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

PUBLICITÉS:

– Publicité-

Le Président de la RDC et Président en exercice de l’Union Africaine (UA), Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a lancé la Conférence sur la poursuite des négociations tripartites (Égypte, Éthiopie, Soudan) autour du barrage éthiopien de la Renaissance. Cette conférence qui se tient à Kinshasa, part du 4 au 5 avril 2021 au Fleuve Congo Hôtel.

“Les divergences autour du Grand Barrage Ethiopien de la Renaissance ne doivent pas être regardées comme une fatalité mais comme une chance pour un meilleur rapprochement de nos populations et l’ouverture de nouvelles opportunités de coopération transfrontalière et régionale. Elles doivent être aplanies et c’est pour cette raison que vous êtes là”, a déclaré Félix Tshisekedi dans son mot d’ouverture.

– Publicité-

Président en exercice de l’UA, Félix Tshisekedi souhaite vivement que ces deux jours d’échanges et de délibérations puissent offrir à l’Égypte, à l’Éthiopie ainsi qu’au Soudan, l’opportunité d’examiner et de proposer des solutions aux questions techniques et juridiques en suspens en vue de parvenir, selon une feuille de route et un calendrier à convenir, à un règlement complet et définitif de la question. Le Président de l’UA veut également que cette conférence puisse ouvrir une nouvelle page de coopération dans l’histoire de ces trois “pays frères”, pays, dit-il, si indispensables à la consolidation de la paix dans tout le continent.

Un nouveau départ, c’est ce qu’a souhaité Félix Tshisekedi. “Je vous invite tous […] à ouvrir une ou plusieurs fenêtres d’espoir, à saisir toutes les opportunités, à rallumer le feu de l’espérance. Il nous faut avec réalisme mais aussi détermination trouver des issues heureuses et durables pour se parler et échanger régulièrement les informations, pour nous accorder sur la poursuite sans relâche du processus ainsi amorcé, sur la périodicité de nos rencontres, pour vider progressivement les points en suspens, pour arriver à un arrangement consensuel gagnant-gagnant, apaisant pour les uns et les autres”, a-t-il encouragé.

Cependant, Félix Tshisekedi a indiqué à ces derniers qu’il leur revient en leurs qualités de représentants de chaque pays convié, à ce stade de discussions, de pouvoir matérialiser la volonté exprimée par leurs dirigeants respectifs aux fins de conclure, soutient-il, une entente mutuellement avantageuse.

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan, par le biais de leurs représentants, ont convenus de reprendre les négociations tripartites au sujet du Grand barrage de la Renaissance Éthiopienne (GERD). Les 3 pays ont pour leur part affirmé leur confiance en ces assises de Kinshasa sous la facilitation “impartiale” et neutre du Président Félix et ce, dans l’espoir d’aboutir à terme à une solution juste, concertée et consensuelle.

Hervé Pedro

Source: PoliticoCD et/ou Partenaires de PoliticoCD.

PUBLICITÉS:


Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PoliticoCD

POLITICO.CD: L'Actualité Politique de la République Démocratique du Congo en temps réel sur http://Politico.cd. Rédaction Kinshasa : +243999636898. Direction générale : +243815366000.

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.